Travail de sélection sur le Chervis (Sium sisarum)


Le Chervis, légume-racine tombé dans un oubli quasi-total en Europe depuis plus d’un siècle, fut depuis l’antiquité romaine considéré comme un mets de choix, présent sur la table du roi Louis XIV. Les raisons de sa « disparition » sont inconnues, mais peut être liées à son inadaptation à la mécanisation des récoltes et à ses besoins importants en irrigation.
Objectifs : par la sélection massale, basée sur différentes souches collectées dans des banques de gènes étrangères, obtenir une amélioration sensible des qualités du produit (racines) récolté : calibre et régularité, abondance de la récolte. L’amélioration par polyploïdisation, qui a abouti chez certaines espèces à une augmentation du calibre des organes récoltés, est également une piste qui sera explorée, puisqu’elle n’a encore jamais été appliquée à cette espèce demeurée fort « sauvage ».