AlterIAS ALTERnatives to Invasive Alien Species


projet alteriasDepuis 2010, le Centre Technique Horticole de Gembloux collabore au projet de communication AlterIAS. Ce projet de conservation de la biodiversité veut sensibiliser le secteur horticole et en particulier la filière ornementale à la problématique des plantes invasives ou plantes exotiques envahissantes. Il a pour objectif final de réduire les introductions volontaires de ces plantes dans les jardins, les parcs, les étangs d’agrément, les espaces verts et les bords de routes, qui constituent les points de départ des invasions dans les milieux naturels. Lien vers le format pdf Alterias. Alternatives aux plantes invasives

Son objet est de délivrer de l'information en matière d'invasives à l'ensemble des acteurs de la filière ornementale, du producteur au consommateur. Cela inclut tous les professionnels de l'horticulture, horticulteurs, pépiniéristes ou gérants de jardineries, les services publics responsables des espaces verts et des plantations, les entrepreneurs privés, les architectes paysagistes, mais aussi l'enseignement horticole et les jardiniers amateurs.
Son but : inciter ces mêmes acteurs à modifier leur comportement en matière d'utilisation de plantes invasives via une approche volontaire : les codes de conduite.

projet alterias expo standprojet alterias brochure

Quels moyens?
Outre les différents médias de communication (site internet, fiches techniques sur les plantes invasives et leurs alternatives, folders d'information, brochure sur les plantes alternatives, cahier pédagogique, DVD, conférences, formations, animations scolaires, information grand public lors d'événements horticoles, …), AlterIAS a développé un Code de conduite sur les plantes invasives.
projet alterias brochureprojet alterias brochure

Le Code de conduite
projet alteriasLe Code de conduite est un instrument volontaire. Il a pour objectif de réduire les introductions de plantes invasives. C'est un outil d’auto-régulation basé sur l’adoption de mesures préventives permettant de freiner leur dispersion. Chacun est libre d’y souscrire. Il est destiné à tous les utilisateurs de plantes ornementales, professionnels de l’horticulture ou amateurs de jardin. Pour y souscrire, il suffit de s'inscrire en ligne sur le site www.alterias.be, section Code de conduite - devenez partenaire.
Le Code de conduite sur les plantes invasives a été établi en concertation avec le secteur horticole.

Au CTH
Dans le cadre de ce projet, et dans le but de promouvoir l'utilisation de plantes alternatives, le CTH a mis en place, au sein de ses collections, deux jardins alternatifs mettant en scène des plantes horticoles indigènes. Celles-ci sont également mises en évidence tout au long d'un parcours alternatif dans les diverses collections.projet alterias brochure
projet alterias au cth de gembloux

projet alterias brochureprojet alterias brochure

AlterIAS, un projet belge
AlterIAS est un projet national qui s’étend sur toute la Belgique et auquel collabore les trois régions (la Région wallonne, la Région Flamande, la Région Bruxelles-Capitale) et le Fédéral.
AlterIAS [2010 – 2013] est coordonné par l’Unité Biodiversité & Paysage de l’Université de Liège Gembloux Agro Bio-Tech (ULg GxABT), en collaboration avec le Centre Technique Horticole de Gembloux (CTH) et le Centre de Recherche sur les Plantes ornementales de Destelbergen (PCS). Le projet est soutenu et cofinancé par le programme LIFE + de la Commission Européenne, ainsi que par toutes les administrations régionales et fédérale en charge de la gestion de l’environnement en Belgique (ANB, IBGE-BIM, FPS-HFCSE-DG Env, SPW-DGOARNE).

projet cth ulg life pcs agrobiotec

AlterIAS, une première en Belgique
AlterIAS est le premier projet LIFE « Information & Communication » développé à l’échelle du pays
AlterIAS est le premier projet LIFE spécifiquement consacré aux plantes invasives et à la prévention dans le secteur de l'horticulture ornementale
AlterIAS développe le premier Code de conduite belge sur les plantes invasives.

project lifeLe programme LIFE + (L’Instrument Financier pour l’Environnement) est un programme à travers lequel l’Union Européenne cofinance des projets de protection de l’environnement et de conservation de la nature. Depuis 1992, LIFE a cofinancé de nombreux projets pour une somme totale de 1.35 milliard d’euros, dont 44 millions d’euros à des projets relatifs aux espèces invasives.